La stratégie internationale de la Fondation John Bost : des voyages d’étude pour un projet innovant

Emilie LEBEE/ décembre 4, 2017/ Perspective internationale/ 0 comments

La Fondation John Bost est une institution sanitaire et médico-sociale spécialisée dans le soin et l’accompagnement des personnes en situation de handicap. Ses dirigeants ont décidé, en 2016, d’être proactifs face aux évolutions attendues de ce secteur en allant voir ce qui se fait à l’étranger. Et d’amener des professionnels de terrain, de toute catégorie professionnelle, afin d’élargir, avec eux, les réflexions stratégiques de la Fondation.

La Fondation John Bost est une institution sanitaire et médico-sociale protestante à but non lucratif fondée en 1848. Elle accueille et soigne des personnes (enfants, adolescents, adultes et seniors) souffrant de troubles psychiques et de handicap physique et/ou mental, ainsi que des personnes âgées dépendantes, dont l’état nécessite une vie sociale adaptée. La Fondation dispose d’environ 1 600 places, réparties dans 34 établissements ou services sanitaires et médico-sociaux.

La Fondation John Bost se décrit comme un lieu de Soin, un lieu de Vie et un lieu de Sens. La démarche des voyages d’étude qu’elle a impulsée en 2016 pour élargir ses réflexions stratégique s’inscrit dans cette logique. Elle se prolonge par le projet « OCTAVE » : « Organisation Concertée Transversale des Apports des Voyages d’étude et de l’Expertise ». Gilles Camincher, Directeur d’un des groupes d’établissement de la Fondation, nous explique cette démarche peu commune.

Pourquoi avoir voulu ces voyages d’étude ?

Aujourd’hui, des enjeux nouveaux élargissent les perspectives de la Fondation et viennent impacter le cadre de son action. Le secteur du handicap est en plein transformation avec, par exemple, l’inclusion dans la société des personnes en situation de handicap ou les possibilités offertes par les nouvelles technologies.

Sur ces sujets, les approches diffèrent à travers le monde et apportent des retours d’expériences qu’il importe de découvrir sur place. Nous avons donc décidé de prendre les devants et d’aller voir à l’étranger comment ces enjeux transformatifs étaient traités.

Mais nous n’avons pas opté pour un schéma traditionnel, qui aurait voulu que seuls les « chefs » participent aux voyages. La Fondation a fait un choix différent et significatif, en associant toutes les fonctions. Les 130 professionnels qui ont participé aux 7 voyages d’études sont représentatifs de tous les métiers : éducatifs, soignants, administratifs, logistiques…

Par ce moyen, la Fondation fait vivre le Projet des Etablissements qui repose sur le le principe qu’« Un Projet est le fruit d’un travail collectif reposant sur la mobilisation de toutes les parties prenantes à la Fondation ». Cette diversité des regards est une clé de la réussite des voyages d’étude. Les expériences montrent combien les visites s’enrichissent de ces croisements.

L’objectif de ce projet est donc de réfléchir au futur de la prise en charge des personnes handicapées et à la manière dont la Fondation John Bost répond à ses missions. Les voyages d’étude nous ont permis d’aller vers ce qui n’est pas « nous-mêmes », de croiser les regards et de stimuler l’imagination et l’inventivité.

Comment ce programme s’est-il déroulé ?

Le premier voyage d’étude a eu lieu en juin 2016, et nous en avons organisé 6 au total : en Suède, au Québec, en Italie, en Allemagne, en Angleterre et en Finlande. Nous en prévoyons un septième au début de l’année prochaine, dans un pays à définir.

Environ 20 salariés participent à chaque voyage. Un appel à candidature a été organisé en 2016 pour les sélectionner. Cette démarche a été un franc succès : nous avons reçu 250 dossiers de professionnels intéressés pour participer, et 130 d’entre eux ont fait partie d’une de nos missions.

La composition des groupes de participants fait l’objet de beaucoup d’attention : les participants sont issus d’établissements et de métiers différents, d’agent d’entretien à médecin psychiatre. Un membre du conseil d’administration participe également à chaque voyage. Il adresse tous les jours une « carte postale » aux autres membres du conseil en récapitulant le vécu  quotidien.

Notre partenaire, l’agence Consult Dialog. établit avec nous un programme pour chaque voyage. Dans chaque pays, nous avons bénéficié :

  • D’une présentation du système de santé et médico-social par une autorité publique de haut niveau.
  • D’échanges avec des personnes d’influence : centres de recherche, lobbys professionnels, lieux de réflexion…
  • De visites dans des structures qui nous ressemblent ou pas : à travers une bonne vingtaine de visites, nous découvrons toutes modalités d’accompagnement des personnes en situation de handicap.

En quoi consiste le projet OCTAVE ?

La Fondation John Bost s’est engagée dans l’élaboration de son plan stratégique en 2015 avec un premier volet appelé « Gammes », pour élaborer  les références et bonnes pratiques de l’institution. Ce processus, très participatif, a reçu le trophée annuel du management de la Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne (FEHAP).

Les voyages d’étude viennent approfondir cette démarche. La réflexion est organisée autour de 7 thématiques transversales :

  • Do: DOmicile, habitat, architecture,
  • : Réflexion Ethique,
  • Mi: Moyens d’Inclusion des personnes handicapées,
  • Fa: FAcilitation des parcours d’accompagnement et de soins,
  • Sol: Support organisationnel et Leadership,
  • La: Leviers d’Autonomie des professionnels (délégation, développement des compétences, coopérations),
  • Si: Systèmes d’Information et nouvelles technologiques.

Pour chaque voyage d’étude, un trinôme de participants est constitué pour travailler sur une des thématiques. Une journée est dédiée à la préparation du voyage et à des travaux préparatoires. Un accent est mis sur l’importance de suspendre son jugement pour s’ouvrir aux expériences étrangères et se laisser étonner. Pendant le séjour, deux heures de travail sont dédiées chaque jour à formaliser les acquis des visites de la journée en utilisant la méthode SOSRA (description de la situation rencontrée, observations des participants – très différentes selon le métier de chacun -, sentiments éveillés, réflexions, actions à proposer pour la Fondation).

Ces sept axes sont utilisés pour la restitution aux professionnels de la Fondation au cours d’une demi-journée dédiée et ouverte à tous. Nous sommes vigilants à partager les acquis de nos expériences internationales avec l’ensemble de la Fondation. Nous avons ainsi créé un blog interne où nos expériences internationales sont partagées.

Au long cours, nous capitalisons sur les découvertes que nous faisons pendant les voyages grâce à l’action de 7 groupes de travail pérennes composés de personnels ayant participé à un des séjours mais aussi d’autres professionnels. Ces groupes ont 3 missions :

  • Elaborer et suivre des plans d’action pour déployer en interne les bonnes pratiques découvertes à l’étranger (par exemple des méthodes de gestion des plannings, des nouvelles façons de réaliser des réunions d’équipe, etc.).
  • Réaliser une veille sur les thématiques,
  • Jouer un rôle de conseil auprès de la Direction Générale, qui reçoit périodiquement les groupes de travail.

Quels sont les bénéfices de cette démarche pour la Fondation John Bost ?

Le premier bénéfice que j’identifie c’est que cette démarche associe le corps social de la Fondation à l’élaboration de son projet stratégique. Ces voyages créent du lien entre les professionnels, entre les professions et entre les différents sites de la Fondation. Chaque voyage constitue une expérience inoubliable pour les participants et apporte une nouvelle dimension à leur exercice professionnel.

Le second bénéfice est lié à notre contribution aux évolutions du secteur du handicap. De nombreuses transformations nous attendent et le projet OCTAVE nous permet de les anticiper en formant nos professionnels et en adaptant nos investissements. Un exemple récent : le Conseil d’Administration de la Fondation a fait réviser un projet d’investissement dans un établissement. La proposition était établie sur un modèle « classique » et le CA a demandé aux prestataires de développer une approche beaucoup plus inclusive, plus en phase avec l’accompagnement que nous voulons offrir à nos usagers.

Enfin, les voyages d’étude réunissent des professionnels qui souvent ne se connaissaient pas, car issus de régions différentes ou de professions qui ne sont pas toujours amenées à se rencontrer au quotidien. Cette expérience partagée créée des liens extraordinaires entre les participants.

Avez-vous un exemple inspirant à partager avec nous ?

Mes coups de cœur ont eu lieu dans les pays nordiques que nous avons visités (Suède et Finlande).

En Suède, nous avons été accueillis non pas par des professionnels mais par des usagers eux-mêmes. Ce sont ces personnes en situation de handicap qui nous ont présenté la structure et les personnels qui travaillent avec eux. Au fil de la visite, en particulier lors d’ateliers créatifs où certains animateurs étaient également porteurs de handicap, nous avons complètement perdu nos repères habituels. Les frontières que nous connaissons étaient abolies : impossible de distinguer les professionnels des participants ! Nos questions sur l’inclusion des personnes handicapées n’avaient pas de sens pour eux ! Leur réponse était claire : « s’inclure dans la société ? Mais nous sommes déjà la société  »…

En Finlande, nous avons rencontré une personnalité hors du commun, qui sera l’invité d’honneur de la fête annuelle de la Fondation John Bost l’an prochain : Sami Helle. Il  préside une association pour l’inclusion de personnes en situation de handicap et a représenté la Finlande à l’Eurovision 2015 avec son groupe de punk rock PKN (Pertti Kurikan Nimipäivät). Lui-même, en situation de handicap mental, estune personnalité hors du commun, qui vous force à revoir votre regard sur le handicap et la « normalité ».

 

Pour aller plus loin :

  • Site de la Fondation John Bost :

http://www.johnbost.org/

  • Site de l’entreprise Dialog. qui a organisé les voyages d’étude (et pour laquelle je travaille) :

www.consultdialog.com

  • Sami Helle :

https://culturebox.francetvinfo.fr/musique/variete-internationale/eurovision-2015-un-groupe-punk-trisomique-et-autiste-representera-la-finlande-213141

https://www.samihelle.fi/

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*